2015-decembre-loick-peyron-en-solitaire-sur-pen-duick-ii_70.jpg
fuji trou du diable 2002.jpg
cup.jpg
arrivée VG 1990.jpeg
14_52588-BanquePopulaireVII-Solo-1500px.jpg
2015-decembre-loick-peyron-en-solitaire-sur-pen-duick-ii_70.jpg

LOÏCK PEYRON


49 transats

4 tours du monde

SCROLL DOWN

LOÏCK PEYRON


49 transats

4 tours du monde

Tour du mondiste à la voile et finaliste de la Coupe de l’America, Loïck Peyron est sans aucun doute le skipper le plus emblématique de "l’école française" de la course au large, mais son palmarès exceptionnel ne suffit pas à définir ce navigateur hors pair. Doué d’un incroyable sixième sens marin, Loïck Peyron est également un communicateur et un technicien hors norme dont l’influence sur l’évolution des monos et multicoques modernes est déterminante depuis quelques décennies. Cette expertise sans pareil a naturellement fait de lui un «barreur» très demandé, notamment sur l’America’s CUP. C’est ainsi qu’on le vit à la barre de l’énorme catamaran Alinghi à l’occasion de la finale de la 33e Coupe de l’America , avant d'enchainer un record autour du monde aux commandes du maxi trimaran Banque Populaire, et aux premiers vols des AC 72 sur la 34ème America’s Cup.

fuji trou du diable 2002.jpg

Mr MULTIHULL


 

Mr MULTIHULL


 

Son palmarès nautique est unique : détenteur du trophée Jules Verne, cinq titres de champion ORMA, quatre victoires sur la course de l’Europe, mais surtout, une victoire sur la route du Rhum et trois sur "The Transat". Loïck Peyron compte un nombre impressionnant de milles en mono et multi à son actif, ayant réalisé à 18 ans sa première traversée de l’Atlantique en solitaire dans la Mini Transat, et participé au premier Vendée Globe de l’histoire, à l’occasion duquel il procéda au sauvetage extraordinaire de Philippe Poupon. Sportif talentueux, skipper avide d'innovation, directeur de team expérimenté, il parle de la voile et du grand large avec simplicité. 

cup.jpg

AMERICA'S CUP


AMERICA'S CUP


Après une première tentative avec Team France en 2004. C'est au sein du Team Alinghi que Loïck Peyron rentre par la grande porte dans l'univers élitiste de l'America's CUP. Avec Ernesto Bertarelli, il est co-barreur du catamaran Alinghi, defender de la 33ème édition à Valence contre le trimaran Oracle. Loïck est le seul Français à avoir barré un bateau en finale de l'America's CUP.

Skipper d'Energy Team sur les ACWS en 2011/2012; il rejoint Artemis Racing en 2013 pour la 34eme America's CUP et prépare la 35eme aux Bermudes.

arrivée VG 1990.jpeg

ROUND THE WORLD


ROUND THE WORLD


En 1990, après 110 jours de mer, Loïck termine second du tout premier Vendée globe. Ramenant des images inédites du sauvetage de Philippe Poupon, chaviré dans l'atlantique sud.

Le premier janvier 2001, c'est aux commandes du maxi catamaran Innovation Explorer que Loïck et son bel équipage sont au départ de The RACE qu'ils termineront à la seconde place en 64 jours.

Novembre 2008 c'est au départ de son troisième Vendée globe que Loïck s'aligne à bord de Gitana eighty, un démâtage dans l'océan Indien arrêtera net une course qu'il menait depuis le départ

En 2011, C'est à bord de Virbac Paprec que Jean Pierre Dick et Loïck Peyron remportent la Barcelona World Race en 94 jours.

Le 6 janvier 2012, Le maxi trimaran Banque Populaire, remporte le trophée Jules Verne après 45 jours de mer.

14_52588-BanquePopulaireVII-Solo-1500px.jpg

.


.